Commençons par un chapitre facile : les circuits d'entrées numériques. Ces circuits ne doivent accepter aucune tension rajoutée, sinon vous prenez le risque de "griller" votre entrée numérique, tout simplement. Pour ces entrées numériques, l'IPX800 se charge elle-même de détecter l'ouverture ou la fermeture d'un contact dit "sec", c'est-à-dire fonctionnant comme un simple bouton poussoir ou interrupteur. La détection se fait grâce à une tension maximale de +3,3V gérée par l'IPX. De ce fait, ces circuits ne nécessitent aucun élément de protection, il est impossible de s'électrocuter en manipulant ces circuits, il est également impossible que le circuit chauffe si vous faites une erreur de branchement.

Pour les entrées analogiques, le principe est le même. L'IPX fournit une tension maximale de +3,3V permettant d'alimenter vos capteurs. Nous venons de le voir, ces circuits ne nécessitent pas d'élément de protection. Votre capteur, l'IPX et vous-même ne risquez rien si vous utilisez un capteur adapté. Au pire, vous risquez de griller une entrée analogique si votre capteur renvoie plus de 3,3V à l'IPX, de griller votre capteur si celui-ci ne supporte pas le 3,3V fourni par l'IPX, d'avoir un capteur inopérant si le 3,3V fourni par l'IPX lui est insuffisant ou d'avoir une mesure illisible si la plage de tensions délivrée par votre capteur est très faible (0 à 100mV par exemple).

Finalement les protections sont obligatoires pour tous les circuits alimentés en 220V. Si vous commandez par exemple une lumière en 220V, son circuit devra être protégé comme si l'IPX n'était pas utilisée. En clair, la protection différentielle devra toujours être présente dans le circuit (par exemple le bon vieil interrupteur 30mA) ainsi qu'une protection contre les courts-circuits et surintensités (petit disjoncteur magnéto-thermique réarmable ou le bon vieux fusible). Concernant les circuits basse-tension type 12V ou 24V, les protections concernent les alimentations qui délivrent ces tensions. Aucun élément n'est obligatoire dans le circuit de sortie 12 ou 24V. Vous avez ci-dessous un exemple basique, incluant les protections obligatoires, les calibres 10A et 2A étant donnés à titre indicatif.
nsch2.png
NOTA : si votre installation électrique est aux normes (notamment la NF C 15-100) ou a été créée par un professionnel, les éléments de protection sont déjà présents dans votre tableau électrique, il suffit de rajouter l'IPX dans les circuits qui sont donc déjà protégés.