Le fil pilote, c'est un conducteur indépendant, qui n'a rien à voir avec la phase ou le neutre qui alimentent vos radiateurs. Il n'a rien à voir non plus avec les conducteurs de terre vert/jaune, qu'il ne faut surtout pas utiliser en guise de fil pilote sous prétexte que votre radiateur électrique n'a pas besoin de la terre. Généralement le fil pilote est noir, en tout cas il doit être différent des 3 conducteurs phase (rouge), neutre (bleu) et terre (vert/jaune). Pour bien comprendre l'utilisation d'un fil pilote dans une installation domestique, vous avez le schéma ci-dessous, issu du site Entraidelec.com. Ce câblage est courant, mais ce n'est pas le seul qui existe : référez-vous au site http://entraidelec.com pour plus d'informations. Dans cet exemple, on peut voir que l'utilisateur possède 2 zones de chauffage, avec chacune son fil pilote : avec son équipement il aurait pu choisir 1 seule zone ou 3 zones.
filpilote.png
Pour comprendre ce que fait un gestionnaire de fil pilote (identifié pilote sur le schéma ci-dessus), voici quelques explications. Chaque radiateur électrique (convecteur ou panneau rayonnant par exemple) possède un thermostat et un sélecteur de mode. Le thermostat permet de choisir une température, dite consigne, et le sélecteur de mode permet de choisir un automatisme de fonctionnement pour le radiateur. Un radiateur basique, sans fil pilote, aura un thermostat et un bouton on/off. Son fonctionnement est simple : le thermostat indique au radiateur s'il doit produire de la chaleur ou pas. Si votre radiateur est équipé d'un fil pilote, il aura forcément au minimum 3 positions pour le sélecteur de mode : off, auto et on. La position auto correspond au fonctionnement par fil pilote : c'est-à-dire que votre radiateur est bien "on" mais il ne produira pas forcément de chaleur, c'est le fil pilote qui décidera par rapport à la consigne réglée.

Mais alors comment tout ceci fonctionne ? Que fait le fil pilote pour "télécommander" nos radiateurs ? Voici la norme détaillée, elle peut contenir jusqu'à 6 ordres différents.
fpconf.pngLe premier ordre est l'absence de tension secteur. C'est aussi l'exemple où le fil pilote ne serait justement pas utilisé. Dans ce cas, le radiateur se gère par rapport à la consigne du thermostat. Si la consigne est 20°C, le radiateur fonctionnera pour maintenir 20°C dans la pièce. On appelle ce fonctionnement le mode "confort" ou "normal".
fpeco.pngNous avons ensuite un ordre pour commander le mode dit éco, réduit ou nuit. Le signal électrique correspondant est tout simplement la tension secteur (non modifiée). Ce mode permet de laisser le chauffage en fonctionnement pour maintenir 3 à 4°C en-dessous de la consigne. Il fera donc 16°C dans notre exemple de consigne réglée sur 20°C.
fphorsgel.pngIl y a également le mode hors gel, laissant le radiateur en fonctionnement pour garantir une température dans la pièce supérieure à 5°C. Idéal pour les pièces de type cellier, garage ou buanderie et ainsi protéger la plomberie contre tout risque de gel. L'ordre électrique correspondant est la tension secteur dont l'alternance positive est écrêtée.
fparret.pngL'ordre pour arrêter un radiateur est la tension secteur dont l'alternance négative est écrêtée. Cet ordre permet d'arrêter le chauffage quelque soit la consigne : le radiateur lui-même fonctionne toujours, bien évidemment, mais il ne produira pas de chaleur.

Voici les 4 ordres les plus répandus, les plus utilisés dans nos systèmes de chauffage modernes. Pour les appareils plus hauts de gamme, il existe 2 ordres supplémentaires, permettant de commander encore plus finement la température dans une pièce. Les voici.
fpconf1.pngL'ordre "confort -1°C" permet au radiateur de maintenir dans la pièce une température inférieure de 1°C par rapport à la consigne. Dans notre exemple ce sera donc 19°C. L'ordre électrique est complexe et correspond à 4'57" d'absence de tension suivies de 3" de tension secteur et ainsi de suite.
fpconf2.pngL'ordre "confort -2°C" permet au radiateur de maintenir dans la pièce une température inférieure de 2°C par rapport à la consigne. Dans notre exemple ce sera donc 18°C. L'ordre électrique est complexe et correspond à 4'53" d'absence de tension suivies de 7" de tension secteur et ainsi de suite.

On voit donc que, en fonction de la gamme d'un radiateur, ce dernier pourra reconnaître plus ou moins d'ordres sur son fil pilote. En bas de gamme, nous trouverons des matériels "2 ordres" normal et réduit. En milieu de gamme les matériels seront capables de reconnaître 4 ordres, normal, réduit, hors gel et arrêt. Enfin, les plus hauts de gamme accepteront les 6 ordres.

Références :
- merci aux schémas Entraidelec sur http://entraidelec.com
- domotiser son radiateur sur Maison et Domotique
- piloter un radiateur grâce à son fil pilote sur Planète Domotique
- gestion de chauffage sur Domotique-info