Par convention, nous partirons du principe que, pour tous les exemples de cet article, nous avons un VR dont l'alimentation permanente, si elle est nécessaire, n'apparaît pas : en effet, selon les technologies de VR, cette alimentation n'est pas toujours obligatoire, c'est pourquoi je ne l'ai pas représentée. A vous de bien lire votre documentation technique pour savoir s'il faut alimenter votre VR ou pas, et si oui de quelle manière. De la même manière, je suis parti du principe que la logique de commande se résumait à deux fils, l'un pour la montée, l'autre pour la descente, sur lesquels une tension secteur doit être injectée ou pas. Il se peut que votre technologie nécessite une tension 12 ou 24V= au lieu d'une tension secteur classique. Je suis également parti du principe que le VR est équipé de fins de course intégrées, comme la quasi-totalité des modèles récents. Cela signifie que, même si un ordre est maintenu, le VR s'arrête de lui-même lorsqu'il a atteint l'ouverture ou la fermeture maximale.

Premier exemple : cas le plus simple, commande par interrupteur deux positions ou bouton poussoir.
Il s'agit ici de la solution la plus économique en prix global : une seule sortie d'IPX nécessaire, interrupteur ou BP standard et câblage minimum entraîneront une belle économie si vous avez plusieurs VR à monter. En revanche, un tel montage ne permet aucune position intermédiaire, votre VR sera soit ouvert en entier, soit complétement fermé. Ci-dessous le schéma.
nsch14a.png
La programmation de l'IPX sera aussi très simple : il suffit d'associer, dans le cas de l'interrupteur, la sortie 1 en mode suiveur on/off de l'entrée 1. Avec un bouton poussoir, l'asservissement se fera en mode switch. Gros avantage de ce cas 1 : l'IPX vous offre un retour d'état du VR, diode de sortie allumée le VR est fermé, diode éteinte le VR est ouvert. :-)

Deuxième exemple : cas plus répandu, vous avez deux boutons poussoirs qui, généralement, sont dans un même module type Mosaic (exemple BP double, référence Legrand 099656).
Cette solution permet deux modes de fonctionnement : dans le premier mode, vous devez rester appuyé sur un des deux BP pour commander votre VR selon votre souhait (ouverture ou fermeture, totale ou partielle). Vous appuyez, le VR s'ouvre ou se ferme, vous relachez, le VR s'arrête. Dans le deuxième mode, une impulsion suffira pour lancer une commande et ainsi ouvrir ou fermer le VR en entier. Une ouverture partielle ne sera alors pas possible. Ci-dessous le schéma.
nsch14b.png
La programmation de l'IPX sera la suivante pour le premier mode : entrée 1 associée à la sortie 1 en mode suiveur on/off, entrée 2 associée à la sortie 2 en mode suiveur également. Le principe est le suivant : vous appuyez sur le BP "montée" câblé en entrée 2, la sortie 2 bascule alors sur "on" tant que vous resterez appuyé. Si vous relâchez, la sortie revient à "off" et coupe alors l'alimentation du VR qui s'arrête. Si vous appuyez sur le BP "descente" en entrée 1, le principe est le même. Le montage spécifique des sorties permet d'éviter 2 ordres contradictoires au VR : en effet, on voit que, si vous appuyez sur les 2 BP à la fois, la montée sera prioritaire, car la sortie 2 privera de tension la sortie 1, stoppant ainsi la descente au profit de la montée.
Dans le deuxième mode, la programmation sera : entrée 1 associée à la sortie 1 en mode on/off et sortie 1 en mode impulsionnel 30s, entrée 2 avec sortie 2 de la même manière. La durée d'impulsion de 30s est indicative, il faut juste prévoir une durée supérieure au temps d'ouverture/fermeture complète de votre VR (généralement moins de 30s). Principe : vous appuyez un court instant sur un BP, l'IPX envoie alors l'ordre correspondant pendant 30s laissant le temps au VR de s'ouvrir ou se fermer complètement.

Troisième exemple : un cas possible de commande avec un seul bouton poussoir, géré exclusivement par l'IPX.
Ce mode économique en terme de matériel et d'entrées IPX nécessaires permet un cycle de commande simple : arrêt, montée, arrêt, descente et ainsi de suite pour chaque appui sur le BP. Attention, ce mode "VR" n'est possible qu'avec certaines versions de firmware de l'IPX800V3. Consultez le forum officiel de GCE pour connaître quelle version de firmware supporte le mode VR.
nsch14c.png
La programmation de l'IPX sera la suivante : l'entrée 5 sera associée aux sorties 1 et 2 en mode VR. Le principe est le suivant : partons d'une situation de départ entrées à "off", le VR est arrêté. Un appui sur le BP : les 2 sorties basculent sur "on", le VR monte. Nouvel appui, seule la sortie 1 bascule à "off", le VR s'arrête. Nouvel appui : les 2 sorties basculent, 1 à "on" et 2 à "off", le VR descend alors. Nouvel appui, seule la sortie 1 bascule à "off", le VR s'arrête, nous sommes de nouveau en situation de départ, la boucle est bouclée. :-D
Edit du 22/12/2012 : suite à la mise en ligne officielle du firmware 3.05.30 j'ai écrit un nouvel article sur le nouveau mode VR ici.

Quatrième exemple : vous avez un inter 3 positions, permettant ainsi un confort d'exploitation maximal.
Cette possibilité technique vous permet en effet de piloter votre VR comme bon vous semble : vous lancez une montée ou une descente quand vous voulez, vous l'arrêtez quand vous voulez ou la laisser s'arrêter d'elle-même en fin de course, vous reprenez une commande dans le sens que vous voulez, bref vous faîtes ce que vous voulez.
nsch14d.png
La programmation de l'IPX sera : entrée 1 (position 3 de l'inter) associée à la sortie 1 en mode suiveur on/off et entrée 2 (position 1 de l'inter) associée aux sorties 1 et 2 en mode suiveur on/off. Ainsi le principe de fonctionnement sera le suivant : si vous positionnez votre inter en 3, seule la sortie 1 passera à "on", entraînant ainsi une descente du VR. Si vous positionnez votre inter en 1, les 2 sorties passeront à "on" entraînant alors une remontée du VR. Enfin, si vous positionnez votre inter en 2 (position stop) alors les sorties restent à "off", le VR ne reçoit plus aucun ordre (ni montée ni descente) et s'arrête.