Grâce à un module-compteur électrique avec sortie impulsion, nous pouvons demander à l’IPX d’effectuer le relevé d’une consommation en watts/heure. Généralement, les modèles les plus répandus proposent 1 impulsion par Wh consommé. Du coup le relevé est facile : si votre IPX indique 123000, ça veut dire que votre module-compteur a mesuré 123kWh.
Pour effectuer un relevé séparé des heures pleines et heures creuses, vous pouvez utiliser la sortie HP/HC de votre compteur général EDF (il s’agit bien d’un contact sec). En utilisant une entrée numérique, vous pourrez récupérer l’état de ce contact, et ainsi lui lier une sortie en mode suiveur (on/off). Cette sortie permettra d’aiguiller l’impulsion de votre compteur sur 2 entrées-compteurs de votre IPX. Ainsi vous aurez bien 2 relevés distincts : un pour les heures pleines, l’autre pour les heures creuses. Alors que le compteur indiquera votre consommation générale, l'IPX, elle, aura pu séparer une consommation "heures pleines" et une consommation "heures creuses". Voici un schéma pour vous aider à comprendre. Dans cet exemple la sortie 1 est associer à l'entrée 4 en mode suiveur (on/off).
nsch7b.png

NOTA : attention aux calibres des compteurs, les plus répandus supportent 15, 20 ou 30A, le max pour 1 module de largeur étant 45A, du fait même des sections de fils supportant de tels courants. En effet, au-delà de 45A les sections de fil minimales imposées par les normes ne permettent plus d’utiliser un compteur d’un module de large seulement. Il faut passer par un compteur énergétique type compteur EDF bien plus onéreux et pas forcément prévu être installé sur rail DIN dans un tableau électrique, mais plutôt sur platine prévue à cet effet (cas des compteurs EDF). Sur le schéma ci-dessus, nous sommes dans l'exemple "limite" : nous pouvons mesurer la consommation électrique générale parce que nous sommes à 45A (abonnement 9kVA). Au-delà ce serait impossible avec un petit compteur d'un module de large.