Mais comment installer NMA ? Comme nous venons de le voir, vous devez posséder un système sous Android, et accéder au PlayStore de Google. Il faut savoir que certaines marques brident volontairement l'accès au PlayStore pour privilégier leur market, et NMA n'est pas disponible sur tous les markets... A vous de voir. Il vous faudra ensuite ouvrir un compte sur le site http://notifymyandroid.com pour avoir un login et un mot de passe. Ce sont les identifiants que vous devrez saisir lors de l'installation de NMA sur votre système Android.
La version gratuite, dite "trial", permet de recevoir jusqu'à 5 notifications par jour. Nous verrons dans ce test qu'au-delà, les notifications sont bien comptabilisées mais vous n'y accéderez pas. Pour débrider l'application, vous devez acheter un compte "Premium" à 3,88€. Pour décourager les spammeurs, les notifications sont quand même bloquées à partir de 800 envois par heure. NMA permet également l'envoi simultané sur plusieurs terminaux : si vous avez 2 smartphones (madame et monsieur par exemple) il vous suffit d'installer NMA sur les deux (une seule license suffit) pour recevoir les notifications sur les deux sans autre manipulation. Passons maintenant à l'application elle-même pour découvrir toutes ses fonctionnalités. Vous avez ci-dessous l'écran des paramètres accessible sur votre smarphone.

On peut constater tout de suite que l'application est en anglais uniquement. A ce jour aucune traduction n'est prévue. Examinons donc les fonctions une à une.
- Quiet hours : on pourrait traduire par "heures de nuit". Il s'agit d'une période définie, entre Starts (début) et Ends (fin), pendant laquelle les notifications ne feront pas retentir la sonnerie.
- Emergency bypass : cette fonction permet aux notifications d'importance "urgente" d'outrepasser les heures de nuit, et donc d'activer la sonnerie quelle que soit la période. On découvre donc que NMA peut gérer plusieurs niveaux d'importance de chaque push, jusqu'à 5 (voir plus bas).
- Enable vibration : permet d'activer le vibreur de votre téléphone à chaque notification, et d'affiner sa puissance de vibration (paramètre suivant, vibration intensity).
- Enable LED : pour les téléphones qui en sont équipés, cette fonction permet d'activer un clignotement de la LED après réception d'une notification (très pratique pour ne pas avoir à rallumer l'écran du téléphone).
- Default ringtone : permet de choisir la sonnerie de notification par défaut, pour chaque niveau de priorité.
- Individual ringtones : permet de choisir une sonnerie distincte par niveau de priorité (très pratique pour connaître, rien qu'à la sonnerie, l'importance d'une notification). Les 5 niveaux sont : urgence (+2), haut (+1), normal (0), modéré (-1) et faible (-2).
Et voilà, nous avons fait le tour du menu des paramètres. Rentrons maintenant dans le vif du sujet : comment envoyer une notification à NMA ? Il vous faut envoyer une requête HTTP à une adresse bien précise, si possible par un POST plutôt qu'un GET. De la même manière, NMA préconise de passer par leur serveur sécurisé (HTTPS). Attention justement, l'IPX ne supporte que le GET (par HTTP) alors que NMA préconise le POST, c'est pourquoi j'ai pu constater que certains pushs de l'IPX étaient "perdus", ce qui peut être problématique. Il y a également les limites en nombre de caractères imposées par la mémoire interne et les formulaires de l'IPX800, qui peut empêcher d'utiliser toutes les fonctionnalités de NMA (textes longs et niveau d'importance par exemple).
Prenons l'exemple d'une requête minimum :
https://www.notifymyandroid.com/publicapi/notify?apikey=48bytes&application=IPX800&event=Sortie1&description=ON
Une requète complète pourrait être :
https://www.notifymyandroid.com/publicapi/notify?apikey=48bytes&application=IPX800&event=<h1>Sortie1</h1>&description=<h2>ON </h2>&priority=1&url=http://IPX800_V3/index1.htm&content-type=html
On voit donc que, même avec les paramètres minimum, la requète est déjà longue. Et si on veut utiliser les paramètres optionnels, l'utilisation avec le site web embarqué de l'IPX s'avère impossible : il faut passer par un script PHP qui sera appelé par l'IPX, et qui, lui, pourra contenir la requète POST qui va bien, aussi longue soit-elle.
Une autre fonctionnalité supportée par NMA, c'est l'envoi d'un push suite à réception d'un email. En effet, lors de l'ouverture d'un compte sur notifymyandroid.com vous avez automatiquement une adresse email associée à votre compte, du type xxxxxxxx@nmamail.net. Si vous envoyez un email à cette adresse (ce que sait faire l'IPX) le serveur NMA le convertit automatiquement en push envoyé sur votre système Android. Cela peut donc être pratique, mais on devient tributaire de serveurs de messagerie, pas forcément rapides. Alors qu'un push ne met que quelques secondes à parvenir sur le terminal Android, le temps d'acheminement d'un email est très fluctuant. Mais c'est une fonctionnalité de plus que ne possèdent pas forcément les "concurrents".
Pour finir, voici deux captures d'écran vous permettant d'avoir une idée du rendu d'affichage.

On peut voir que toutes les notifications sont horodatées, identifiées (origine IPX, mail ou site web NMA pour un push test) et apparaissent complètes. On constate également que le niveau d'importance est transcrit de manière graphique : couleur de fond, voire logo rouge pour le push urgent.
Pour terminer, si vous êtes en version trial, on peut voir que, à partir du 6ème push, une notification vous sera envoyée à chaque fin de journée, vous résumant les notifications manquées. Bien évidemment, c'est une manière de faire de la publicité pour la version premium, mais c'est aussi une fonctionnalité intéressante pour ceux qui justement, ne recoivent pas plus de 5 notifications par jour habituellement. De cette manière, ils sauront quand même que quelque chose est inhabituel.