Exemple d'une installation classique :
nsch24.png

Schéma électrique du circuit complet :
nsch24b.png
Evidemment, ce détecteur peut servir à vérifier la présence de la tension secteur sur n’importe quel organe électrique et renvoyer ainsi le retour d'état sur une entrée de la carte IPX800. Le circuit peut se câbler sur une plaquette à trous dont voici quelques illustrations qui aideront au câblage :
nsch24c.png
nsch24d.png
nsch24e.png Coupure du cuivre en dessous : ne pas hésiter à en couper plus pour bien isoler l’entrée secteur 220V.

Les composants à utiliser sont :
- une résistance de 22KΩ 6W (mini),
- un pont de diodes AM151 ou équivalent,
- un condensateur 100µF 10V,
- une résistance de 1KΩ 0,25W (facultative),
- un optocoupleur PC817 ou équivalent,
- un morceau de circuit imprimé.
Tous ces composants peuvent se retrouver sur internet, notamment chez Farnell. Les pont de diodes sont dispo ici et l'optocoupleur ici.

Pour terminer, les oscillogrammes aux différents points du détecteur donnent :
nsch24f.png
- le signal V(n003) en vert est le signal entre la résistance de 22KΩ et le pont de diodes, on peut voir que la tension est faible à l’entrée du pont de diodes mais que c’est la résistance qui chute la tension de 220V pour un courant de ±15mA voir courbe I(R4),
- le signal V(n004) est le signal à l’entrée de l’optocoupleur de 1,1V 1,2V le condensateur est donc de faible tension (disons 10V). A noter que la résistance de 1KΩ en parallèle avec le condensateur ne sert qu’à protéger ce dernier en cas de coupure de l’optocoupleur,
- le signal V(out) en bleu clair est le signal en entrée numérique de la carte IPX800, on voit qu’il passe de 3,3V quand le secteur n’est pas présent à 0V quand le secteur est présent.